Volume 47 Issue 4, December 2022, pp. 676-701

Background: This article explores the “scientific blackpill,” used by those in contemporary digital incel communities to describe living as involuntarily celibate. To take the scientific blackpill is to both see and develop a rigid social hierarchy that attempts to explains the incel’s sexual and social lacks.

Analysis: Through a discourse analysis of the largest web forum for self-identified “incels,” this article finds that the “scientific blackpill” acts as a Foucauldian “technology of the self,” designed to both explain and reverse the incel’s perceived social oppressions.

Conclusion and Implications: Designed in an attempt to emulate the objectifying behaviour of masculinity under neoliberalism, the blackpill legitimates the very social behaviours that devalue the incel’s social existence.

Contexte : Cet article explore le « blackpill scientifique », utilisé par les membres des communautés « incel » pour décrire la vie d’un célibat involontaire. L’acte de prendre le « blackpill » signifie la développement d’une hiérarchie sociale rigide qui essaye d’expliquer les manques sexuels et sociaux de l’incel.

Analyse : Par une analyse du discours du plus grande forum en ligne consacré que le « blackpill » agit comme une « technologie du soi » Foucaldienne, construit pour ensemble expliquer et inverser les oppressions souffrait par les incels.

Conclusion et implications : Construit pour imiter le conduit objectivant de la masculinité néolibéral, le « blackpill » légitime les facteurs sociaux mêmes qui dévalorisent l’existence sociale de l’incel.